CINÉMA : La mort de Louis XIV de Albert Serra (12.01.2017- 30.01.2017)

LA MORT DE LOUIS XIV

Avant-première du film "La mort de Louis XIV" à la Cinemateca Portuguesa , en présence de Jean-Pierre Léaud (dans le rôle de Louis XIV) avec (à sa droite) José Costa, directeur de la Cinémathèque, et (à sa gauche) Albert Serra, réalisateur, et Joaquim Sapinho, distributeur Rosa Filmes - JPEG

Avant-première du film "La mort de Louis XIV" à la Cinemateca Portuguesa , en présence de Jean-Pierre Léaud (dans le rôle de Louis XIV) avec (à sa droite) José Costa, directeur de la Cinémathèque, et (à sa gauche) Albert Serra, réalisateur, et Joaquim Sapinho, distributeur Rosa Filmes.

AVANT-PREMIERE DU FILM le 11 janvier à 21h30 à la Cinemateca Portuguesa, em présence de Albert Serra et Jean-Pierre Léaud.

Lancement commercial de “La Mort de Louis XIV”

Rosa Filmes organise un grand événement Albert Serra à Lisbonne, en partenariat avec la Cinemateca Portuguesa, l’EGEAC et la Galerie Graça Brandão, en janvier 2017, à l’occasion de la sortie commerciale de La mort de Louis XIV au Portugal (six salles à Lisbonne, Porto et Coimbra), le 12 janvier. Le film est produit par Rosa Filmes avec la participation de la France et de l’Espagne, l’appui du ICA et en coproduction avec la RTP. Le lancement dans les salles sera précédé d’une avant-première à la Cinemateca le 11 janvier, en présence du réalisateur et de l’acteur principal.

Jean-Pierre Léaud incarne le rôle de Louis XIV, le Roi Soleil, durant les derniers jours de son règne. Rien, pas même le pouvoir absolu de l’homme qui a été à la fois l’Etat, la France et le propre Soleil n’échappe à la condition mortelle de toute l’humanité. Le temps de l’acteur coïncide avec le temps de ce qu’il représente. Ce qu’il voit, ce qu’il vit, c’est ce que voient ceux qui l’entourent ; c’est ce que voient les spectateurs. La représentation a le réalisme d’un documentaire sur ce que nous tous voyons et un jour vivrons. C’est le réalisme immanent des corps filmés par Serra.

Le film a fait partie de la Sélection Officielle du Festival de Cannes cette année et a gagné le prix du meilleur film au festival de Jérusalem, ainsi que le prix Jean Vigo en France, qui distingue annuellement le meilleur réalisateur émergent. Jean-Pierre Léaud a également été décoré cette année de la Palme d’or d’Honneur, prix de carrière du festival de Cannes.

Performance "Roi Soleil" à la Galerie Graça Brandão

Albert Serra présentera à la Galerie Graça Brandão, en première mondiale et commisariée par Alexandre Melo, une performance avec Lluís Serrat – l’emblématique acteur qui interprète Sancho Pança dans Honneur de Cavalerie, l’un des rois mages dans Le chant des oiseaux et le serviteur de Casanova dans Histoire de ma mort, à la place de Jean-Pierre Léaud, à la place de Louis XIV, avec le nom « Roi Soleil », inauguré le vendredi 13 janvier.

La note du commissaire précise que “parfois l’ordre naturel des choses du Pouvoir et de l’Art se laissent perturber par une présence : la présence vivante d’un être mortel. L’éternelle présence de la mort. De la même manière que la Terre et tous les êtres humains tournent autour du soleil, tous les sujets tournent autour du Roi Soleil, tous les visiteurs du monde de l’art tournent autour du génie d’un Artiste”.

Le film La Mort de Louis XIV est le point de départ de cette exposition, dans une galerie qui est aussi une fosse où est un homme qui, ici, est plus qu’un homme, et nous inflige le sentiment vivant de notre propre mortalité. Avec l’exposition “Roi Soleil”, Albert Serra combine pour la première fois performance, images et objets et continue sa réflexion artistique radicale.

Cycle Jean-Pierre Léaud à la Cinemateca Portuguesa

Pendant presque tout le mois de janvier sera présenté à la Cinemateca Portuguesa un cycle de films dont Jean-Pierre Léaud est le protagoniste, intitulé “Les aventures de Jean-Pierre Léaud”. La programmation commence le 3 janvier et sera inauguré avec Antoine Doinel par le mythique Les 400 coups (1959) de François Truffaut.

Incarnation, à l’écran et en dehors, de ce que Serge Daney appela “les terribles aventure du cinéma moderne”, acteur moderne, dans le mesure où il s’impose par sa présence et son comportement plus que par les techniques traditionnelles de représentation, Jean-Pierre Léaud est une présence clé dans le cinéma des années soixante et du début des années soixante-dix.

Films : Les 400 Coups (1959, Truffaut), Antoine et Colette (1962, Truffaut), Baisers Volés (1968, Truffaut), Domicile Conjugal (1970, Truffaut), Masculin Féminin (1966, Godard), Porcile (1969, Pasolini), Le Père Noel a les Yeux Bleus (1966, Eustache), La Maman et la Putain (1973, Eustache), Les Deux Anglaises et le Continent (1971, Truffaut), La Concentration (1968, Garrel), Une Aventure de Billy le Kid (1971, Moullet), Paul (1969, Medveczy), Le Pornographe (2001, Bonello), Made in USA (1966, Godard), I Hired a Contract Killer (1990, Kaurismaki).

Installations au Palacio Pombal

Au Palácio Pombal, dans le Bairro Alto, sera présentée une rétrospective complète des installations de Albert Serra, comissariée par Alexandre Melo : Els Tres Porquets (2012) et Singularity (2015), présenté à la dOCUMENTA (13) de Kassel et à la Biennale de Venise, et Els Noms de Crist (2010), présenté au Festival de Locarno, toutes présentées pour la première fois au Portugal.

Singularity est une installation vidéo en cinq écrans, sur “les transformations technologiques, l’éternelle démesure du désir de l’or et de l’avidité sexuelle, la fragilité des présences et des sentiments humains et les histoires précaires des moments qui nous unissent et nous séparent”. D’une durée de 100 heures et filmée pendant 100 jours, Els 3 Porquets est une étude sur la culture allemande à travers trois de ses personnages : Goethe, Hitler e Fassbinder. Els Noms de Crist a pour point de départ une pièce du XVIème siècle, de Frey Luis de Léon et a été décrite comme étant “une œuvre sur la difficulté à nommer et représenter visuellement les concepts abstraits”.

Est également programmée la Première d’une nouvelle pièce vidéo créée pour cet événement, dans la Sala Azul, salle de l’entrée du premier étage de ce notable édifice de décoration baroque, palais de la famille Pombal, résidence du marquis au cours de son ascension politique, jusqu’au tremblement de terre de Lisbonne. L’inauguration de tout l’espace aura lieu le 13 janvier.

Marcelo Rebelo de Sousa, Président de la République portugaise, a remis les insignes de Commandeur de l'Ordre du Mérite à Jean-Pierre Léaud, acteur - JPEG

- Le Président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa, a remis le 12 janvier, les insignes de Commandeur de l’Ordre du Mérite à Jean-Pierre Léaud.

Dernière modification : 02/02/2017

Haut de page